Panne sèche

Publié le par Audrey


78341958_73af52f87f.jpg

En lisant quotidiennement vos billets si instructifs, si charmants, si inspirés, si rigolos, je ne peux que m’exclamer : CHAPEAU !

 

D’abord la qualité de l’écriture, la façon de raconter une chose en embellissant de mille et un détails.

 

Le fait de faire d’un évènement si ordinaire une poésie.

 

Le fait de tourner tout en dérision, pour le bonheur du grand nombre qui ne demande que çà.

 

Le fait de trouver toujours un mot ou une tournure d’expression qui fait plier le lecteur en deux … de rire bien sûr, pas de crise d’estomac.

 

Puis je me pose aussi la question : mais comment les autres arrivent toujours à trouver quelque chose à écrire, à raconter.

 

Car pour moi, en ce moment, c’est la panne sèche d’idées de billet. C’est peut-être le signe d’un manque d’inspiration fatal, ou encore c’est peut-être que mon quotidien est si ordinaire que çà ? Qu’il n’y a rien à en dire, c’est tout.

 

En tout cas, j’imagine la panique des journalistes devant une telle situation. On sait qu’on doit pondre quelque chose mais à peine commencé, on sait que le texte ne vaut pas la peine d’être écrit.

 

C’est que, même mon Petibou d’amour ne m’aide pas beaucoup en ce moment en restant sage comme une image. Depuis quelques jours pas de bêtise, pas de gros mot, rien. Il se contente d’être charmant à faire fondre une banquise, mais çà, çà ne se raconte pas, çà se vit.

 

Voyez un peu comment je passe à la ligne après chaque phrase ! Non mais … ma pôv fille !!!

Publié dans Je m'raconte

Commenter cet article

Victor DEL REY 16/02/2010 10:38


Je pense que vous retrouverez bientôt l'inspiration. Peut être que l'un de mes sujets pour faire un genre de déclic...

N'hésitez pas à visiter les buts de mon blog :
http://victordelrey.over-blog.com/
A bientôt !!!


Tud 16/02/2010 10:27


Bonjour,
Aucune une vie n' est ordinaire, chacun puise différemment son regard du quotidien, si anodin il peut paraître, à chaque vision une expression apportant un sentiment. De colère ou de joie, le
lecteur s' enrichi et s' authentifie à une passion, celle de découvrir avec pudeur un monde proche du sien ou si différent qu' il amène à une réflexion.
Cordialement


Audrey 16/02/2010 15:07


Merci pour ces mots