Multiples

Publié le par Audrey


615689157.jpg

Je lis assidûment les romans de Mary Higins Clark, ma meilleure auteur(e) de roman.  Le dernier que je viens de lire s’intitule « Nous n’irons plus au bois ». Derrière des titres un peu fantaisistes, les romans de Mary Higgins Clark sont toujours captivants, et on sent le travail de recherche derrière chaque histoire.

 

Laurie Kenyon, une petite fille de 4 ans sort de la maison, à cause d’un manque de vigilance de sa nourrice, malgré les interdictions formelles de sa mère. Elle est alors enlevée par un couple de hippies qui l’emmène et la retient captive pendant 2 ans, jusqu’au jour où, craignant d’être repérés ils l’ont abandonnée près d’une école.

 

Revenue chez elle, la petite fille montre des signes de détresse profonde, mais dès le lendemain perd complètement la mémoire sur les deux années de captivité. Malgré quelques comportements trahissant des mauvais traitements subis lors de sa captivité, elle parvient à vivre des années heureuses avec sa grande sœur et ses parents, jusqu’au jour où ces derniers meurent dans un accident de voiture. Laurie avait 21 ans.

 

Cet évènement replonge Laurie dans une dépression profonde, et a poussé sa sœur à la faire suivre par un psychanalyste. Entre-temps, l’accident ayant fait la Une des journaux télévisés et de la presse, les ravisseurs de Laurie sont parvenus à la retrouver. Commence alors un long traitement parsemé de rebondissements et d’effrois quant au sort de Laurie qui manifeste tous les symptômes de la personnalité multiple.

 

Suivie par la suite par un psychiatre spécialisé aux troubles de la personnalité multiple, elle essaie de recouvrer la mémoire sur ce qui s’est passé pendant les deux ans où elle a été retenue par ses ravisseurs, et en même temps essaie d’échapper à ces derniers qui veulent maintenant intenter à sa vie.

Publié dans Livres et films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article